La guerre des esclaves

La libre traversée entre l’ union et les Renégats était déjà très tendue: des disparitions de voyageurs unis et des représailles armées aux frontières. L’esclavage organisé et commercialisé était rapidement apparu en Renégâde. Le premier avertissement est envoyé: l’esclavagisme est interdit par l’Union et quiconque le pratiquera devra en subir les conséquences armées. Après 6 mois sans réponse, Jouvence envoie un bataillon sur les terres Renégates. Quelques groupes de bandits et villages Renégats sont anéantis. En marche vers la croix, le bataillon subit une embuscade et est presque entièrement décimé : les Renégats se sont unis contre leur ennemi commun. Les quelques rescapés reviennent à Jouvence et informent leur supérieurs : la guerre approche.

Durant 3 ans, une armée officielle de l’union est formée et sa hiérarchie organisée. Elle deviendra rapidement la plus grande et efficace armée du continent. Les troupes unies sont inarrêtables, La Croix est investie en 2 ans et est occupée, les campements et villages détruits ou sous surveillance. Les dernières forces Renégates se cachent sur la côte et commencent à construite Port-Sel dans l’intérieur d’une profonde caverne.

Un combat de résistance sous forme de guérilla débute pour faire quitter leurs envahisseurs : assassinats, sabotages, embuscades. A Port-sel un homme s’était déjà imposé comme le chef à suivre : un certain Bergamoth dit l’inflexible. Ces 72 ans d’occupation sont une terrible épine dans le pied des soldats de l’union qui décriront cette situation comme un enfer. En 40 Port-Sel est achevée et accueille déjà de nombreux Renégats. Le commerce reprend plus fort que jamais avec le chêne brun et des plans contre l’invasion prennent forme. Sur les 18 dernières années, les troupes sont peu à peu repoussées par des opérations armées et sèment la terreur chez les villages qui n’ont que faire de cette guerre.

La discorde s’installe et la retraite progressive des troupes. Bientôt, la croix est assiégée et la discussion est demandée. L’union est prête à abandonner leur occupation s’ils laissent leurs troupes encore présentes dans la ville repartir indemnes et que la libre traversée entre leurs deux territoires devienne interdite. Après de nombreuses altercations, un accord est trouvé et ainsi la première guerre des esclaves s’achève.

La guerre des esclaves

Ersaze axel_malherbe0 axel_malherbe0